Close menu
Menu

Vincent Delerm

Théâtre Maisonneuve — Place des Arts
175 Ste. Catherine St. West
Les Grands spectacles
Les Grands spectacles Bell

Presented in collaboration with Rouge 107,3 Montréal, 98,5 FM and Noovo.ca

  • Canceled
    Past

In French only.

En raison de la pandémie du COVID-19, et à la suite des mesures imposées par les autorités gouvernementales, dont l’arrêt des activités non essentielles et les restrictions d’entrées des non-résidents sur le territoire, nous devons malheureusement annoncer l’annulation du spectacle de Vincent Delerm du 12 juin 2020 au Théâtre Maisonneuve prévu dans le cadre des FRANCOS de Montréal. Bien que cette décision intervienne à un moment d'incertitude universelle, nous prenons très au sérieux la sécurité et la santé de nos clients, de notre personnel et de la communauté. Nous exhortons tout le monde à suivre les lignes directrices et les protocoles proposés par les responsables de la santé publique.  

Les remboursements seront effectués de la façon suivante : 

  • Les clients ayant acheté leurs billets en ligne ou par téléphone recevront automatiquement un remboursement sur la carte de crédit utilisée pour faire l’achat. Veuillez noter que les remboursements peuvent prendre jusqu’à trente (30) jours ouvrables, selon les délais de traitement de l’institution financière. 
  • Les clients ayant acheté leurs billets en personne doivent retourner au point d’achat pour obtenir leur remboursement.

_______

Depuis 2002, Vincent Delerm a sorti six albums, écrit une pièce de théâtre, un livre/disque pour enfants, imaginé et joué un spectacle narratif et chanté, donné des centaines de concerts, composé une musique de film et publié quatre recueils de photos. Il s’apprête aujourd’hui à dévoiler Je ne sais pas si c’est tout le monde, un premier film en liaison avec son septième album de chansons apparut en octobre 2019. A l’origine, c’était un simple album de chansons, avec toutefois un indice sur la pochette, ces bandes de pellicule qui bordaient l’image du chanteur. L’inventaire du temps qui passe mais qui n’est jamais perdu, la nostalgie non calcifiée par les regrets, les fragments de l’histoire pop et des discours amoureux de l’ère moderne, une autobiographie pointilliste croisant des portraits d’époques et des lieux jamais communs, tel est l’art ultrasensible et ultra-extensible de Vincent Delerm. Qu’il se décline sur du ragtime ou façon Chamber pop, à nu ou habillé de cordes, minimaliste au piano ou emporté par des cascades d’instruments, solitaire à la Sheller ou enrobé comme du François de Roubaix, seul enchanteur ou en duo (Irène Jacob, Peter Von Poehl, Neil Hannon, Benjamin Biolay...), il se reconnait et se distingue parmi tous les autres, ici ou ailleurs. Truffaut, toujours lui: « Il faut faire des petites choses comme si elles étaient grandes. » Les grandes petites choses de Vincent Delerm n’ont pas fini d’éblouir.